Aide juridictionnelle - Stop à l'inertie de l'Etat !!!

Aide juridictionnelle – Stop à l’inertie de l’Etat !!!

Chers Confrères,

L’UJAN et moi même sommes particulièrement fiers de la forte mobilisation qui fut la notre lors de la manifestation du 7 juillet dernier initiée par le Conseil National des Barreaux.

Nous l’avons montré, nous sommes capables de nous montrer unis et solidaires dans la défense de l’intérêt de notre profession.

Nos représentants ont été reçus à MATIGNON. Il ne s’agit là que d’un pas dans les négociations, mais non d’une victoire.

Nous devons rester vigilants et ne pas hésiter à réitérer nos différentes actions !

Nous ne tolèrerons pas le désengagement de l’Etat quant au secteur assisté, et l’absence de mise en place d’un financement pérenne de l’accès au droit et au juge, et ce malgré les propositions concrètes formulées par la profession, alors même que la situation de l’aide juridictionnelle se dégrade.

En effet, le nombre de bénéficiaires de l’aide juridictionnelle est en constante augmentation, tandis que les dotations diminuent.

Les avocats ont jusqu’alors assuré, à leur détriment, la charge du service public de l’aide juridictionnelle.

Cette situation est inacceptable et ne peut perdurer.

Fortement attachés au principe fondamental de l’accès au droit, les avocats ont formulés à plusieurs reprises des propositions concrètes de financements complémentaires permettant un doublement du budget de l’aide juridictionnelle.

Faisant fi de la position des avocats, les gouvernements successifs croient devoir proposer des réformes superficielles, osant même envisager de faire peser le financement de l’aide juridictionnelle sur les avocats, profession en assumant déjà en quasi totalité la charge.

Nous devons en finir avec cette obsession de l’Etat de vouloir faire payer ceux qui portent le système de l’aide juridictionnelle à bout de bras.

Bien amicalement

Emilie LE MAOUT